11/02/2014

Saint-Hilaire : Nouvel accueil de l'abbaye à découvrir

C'est avec joie que les deux agents de l'abbaye, Evelyne et Fabien, ont investi leur nouveau lieu de travail. La pièce d'accueil est désormais totalement aménagée.

Evelyne a désormais un accueil tout neuf.JPG

Meubles de rangement et banque d'accueil ont dernièrement été posés et les murs ont été peints en blanc cassé. Un moyen pour les deux agents de « mieux présenter leurs produits et valoriser le territoire saint-hilairois et audois. » Des photos de la Cité de Carcassonne ainsi que du Canal du Midi sont exposées à côté des bouteilles de blanquette de Limoux. Autant d'effort fait pour attirer l'attention des touristes et « non sans résultat ». Comme le souligne Evelyne, « les ventes de produits ont nettement augmenté depuis l'aménagement de l'accueil à l'entrée de l'abbaye et s'accroissent un peu plus depuis son aménagement définitif. » Par ailleurs, les réservations et achats de billets d'entrée sont désormais informatisés. Fonctionnant avec les chèques vacances, ces actions sont facilitées à la fois pour les touristes et le personnel.
La question de l'accueil étant donc résolue, il reste à aménager la pièce de repos du personnel située à l'arrière de l'accueil et prévue dans le projet de restauration global. Le service d'accueil sera alors optimal et les agents de l'abbaye disposeront des meilleures conditions pour accueillir et guider les touristes.
Rappelons que l'optimisation du service d'accueil fait partie du projet de restauration de l'aile Est de l'abbaye et a nécessité divers travaux subventionnés par le Conseil général, le Conseil régional et la mairie.

22/11/2012

Saint-Hilaire : Chronique d'une renaissance annoncée

L'abbaye est, pour une durée de près de 8 mois – depuis le 10 novembre - la scène de travaux de restauration, lancés par marché public et réalisés par 12 corps de métier en «coactivité ».

Première phase :
En effet, installée récemment, l'entreprise de maçonnerie Correa a posé les échafaudages et délimité
le périmètre de sécurité autour du chantier. Ont alors pu intervenir les deux restaurateurs de la peinture murale. Après avoir réalisé un « sondage », première étape lors d'une restauration de monument qui consiste à analyser la qualité picturale des murs et plafonds pour dégager un diagnostic - à partir duquel des propositions de restauration seront proposées au maître d’œuvre – les deux restaurateurs conduiront le projet de restitution. Il s'agit de la phase de stratigraphie du lieu, définition et analyse des couches du mur et du plafond. Les restaurateurs en prélèvent un échantillon et l'envoient dans un laboratoire qui détermine la composition, la pigmentation des extraits. Catherine Laye, restauratrice en peinture murale et sculpture polychrome de Grenoble, et Jean-François Midoux, peintre en décor et ornemaniste doreur de Portel (à côté de Sigean), réalisent ainsi un sondage. Passionnés notamment d'histoire, ils pourraient découvrir d'anciens décors sous les actuels, dans le salon et la salle à manger de l'ancien évêque, et tenter de les restituer. L'analyse couvrant toute la partie Est du site, cette phase est décisive quant à la poursuite des travaux. Et de cette étape « scientifique » dépend également l'avancée historique du patrimoine local. La richesse des analyses réalisées pourrait changer l'histoire du site...

Catherine Laye (2).jpg

Phases et acteurs d'un projet de restauration de monument historique :
La réalisation de travaux de restauration d'un monument historique suppose la participation de nombreux corps de métier complémentaires. Le maître d'ouvrage, chargé de commander et financer
les travaux, est représenté par la mairie de la commune. Vient ensuite le maître d’œuvre, architecte
qui dirige et valide les étapes de la restauration.
Dès l'état des lieux dressé, menuisier, serrurier, restaurateurs muraux et électricien (5 entreprises sur
les 12 sollicitées au total sont audoises) peuvent se succéder sous la surveillance de l'archéologue et
du coordonnateur de la Sécurité et protection de la santé (SPS) qui veillent au bon déroulement des
opérations.

 

Catherine Laye.JPG

Il s'agit donc de coordonner tous ses corps de métiers pour restaurer et restituer un site patrimonial
unique. Dans ses conditions, il ne reste plus qu'à attendre la suite du projet et, avec un peu de chance, des trésors picturaux ou architecturaux vont être découverts...suite au prochain épisode.

Corps de métier présents lors de la restauration d'un monument historique :
Maître d'ouvrage : Mairie
Maître d’œuvre : Jean-Louis Rebiere, de Muret (31)
Maçonnerie : Entreprise Correa, siégeant à Pamiers (09)
Charpente-Couverture : Entreprise Rodriguez-Bizeul, siégeant à Fontanes (46)
Menuiserie : Entreprise Daladoire, siégeant à La Serpent (11)
Serrurerie : Metal d'Oc, siégeant à Capendu
Peinture : Atelier Occitan, siégeant à Rouffiac d'Aude
Électricité : Entreprise Robert, siégeant à Pomas
Peinture murale : Catherine Laye et Jean-Pierre Midoux, de Portel
Surveillance archéologique : HADES, bureau d'investigation archéologique, agrée par le ministère
de la Culture, spécialisé dans l’étude du patrimoine culturel et la prévention archéologique
Coordonnateur SPS Sécurité et protection de la santé : J.R.Conseils

A noter que ce projet est financé par la Commune, le Département, la Région et la direction régionale des affaires culturelles (DRAC).

14/11/2012

Saint-Hilaire : les travaux de restauration de l'aile est de l'abbaye démarrent

Prévus depuis plusieurs mois, les travaux de l'aile est de l'abbaye qui correspond à l'entrée du site, ont débuté dernièrement.

Dans un premier temps, le périmètre de sécurité autour du bâtiment concerné a été mis en place et le matériel disposé pour monter les échafaudages. Ensuite, le logis abbatial a été vidé de ses meubles pour permettre la rénovation du plafond peint ce lundi 12 novembre.
Malgré le fait que l'entrée du site paraisse bloqué, son accès est maintenu et son personnel présent pour faire découvrir l'histoire de l'abbaye, durant toute la durée des travaux.

Travaux abbaye 11 12.jpg

A noter la diffusion mercredi 14 novembre d'un programme télévisé Des Racines et des Ailes consacré à la découverte des sites patrimoniaux de notre belle région, intitulé « Du Languedoc au Roussillon ». Pour plus d'informations se connecter sur le site de la chaine TV France 3 http://programmes.france3.fr/des-racines-et-des-ailes/ind...